Baloon Santé : le Sénégal en pôle position



Article "Financial Afrik" du 14 novembre 2019

Le secteur des assurances est en pleine mutation sur le continent africain. Les solutions foisonnent pour rendre accessible la souscription à une assurance pour les classes sociales défavorisées. Après l’automobile, Baloon continue sa marche en avant sur le continent. Ousmane Gueye- WIP-La Nouvelle Afrique.

Persuadé que l’utilisation du numérique peut rendre la vie de millions d’Africains plus sûre en leur offrant la possibilité de s’assurer simplement, Baloon creuse lentement son sillon en Afrique. Après le lancement réussi de sa branche automobile, ​le courtier d’assurance digitale pour tous ​se met à l’heure de la santé. Convaincu qu’elle demeure un enjeu majeur dans les 
pays du continent, le courtier estime qu’il faut même agir très vite d’autant plus que la prise en charge médicale ne concerne malheureusement pas le grand nombre. «​ Elle ne s’adresse qu’à une petite minorité parce que les assurances sont extrêmement chères​ », se désole le président fondateur, Bertrand Vialle, passé par le groupe Gras Savoye où il a occupé différents postes de direction générale en France et au Cameroun. Alors que les cadres 
africains peuvent se couvrir de tous risques, c’est beaucoup moins le cas pour les petits salaires.

Un tarif très attractif

Et c’est auprès de ce dernier segment de population que Baloon intervient. Il faut dire que son offre séduit : moins de 200.000 francs CFA annuels pour assurer un couple et ses deux enfants. Cette option collective dédiée à ceux qui ne peuvent pas dépenser des millions pour leur santé, entre en droite ligne avec cet objectif d’inclusion financière. Pour Bertrand Vialle 
et ses collaborateurs, c’est un tarif extrêmement accessible, contrairement à l’offre individuelle qui peut atteindre les 2 millions de francs CFA. Lancé au Sénégal le mois dernier, Baloon Santé couvre tous les frais hospitaliers, allant des frais d’hospitalisations aux analyses en passant par les ordonnances. Le choix de Dakar pour l’inauguration de la branche santé de Baloon est loin d’être fortuit. Cette «​grande première pour le Sénégal se justifie par les atouts décelés chez les populations sensibilisées à la nécessité de la prise en charge médicale et à l’existence d’une classe moyenne prompte à s’assurer ​» explique le président fondateur de Baloon, très fier d’avoir démarré l’assurance santé au Sénégal.

L'assurance : un marché illimité ?

Le marché sur place est inquantifiable et le courtier en assurance digitale en est conscient. L’Agence nationale de la statistique et de la démographie évalue la population à plus de 15 millions d’habitants. Le marché est d’environ 10 millions de personnes et la société vise l’ensemble du territoire. Aucune « contrainte géographique », se réjouit Baloon qui veut toucher « ​un tiers de la population sans difficulté dans les zones plutôt urbaines​ ». La stratégie, «c​’est de capitaliser sur tout le potentiel qui a été obtenu sur l’assurance automobile. 50 à 70 mille personnes ont marqué leur intérêt pour Baloon automobile. Et parmi celles-ci, 70 % se montrent intéressées par notre branche santé​», confie le fondateur désireux d’inciter davantage les populations à souscrire pour se garantir un meilleur accès à la santé.

Après l'automobile, place à la santé

Bertrand Vialle s’appuie sur le succès de son volet automobile pour lancer son nouveau service. Une option qui semble être pertinente, à en juger par les retours très positifs du petit monde de l’assurance. Au départ, il n’y avait qu’un seul assureur, mais à l’arrivée, ils sont quatre à faire confiance à Baloon. Cela réside dans le fait que chacun des clients paye sans 
hésiter sa prime. En contrepartie, le versement des indemnités en cas de sinistre est réglé rapidement par les assureurs. Conséquence, la page Facebook de la société explose avec 70 000 abonnés. Et la bonne nouvelle, c’est que les clients, une fois ayant souscrit, sont satisfaits et restent. « ​30 à 40 % de nos clients sont des gens qui n’étaient pas assurés avant. Ils ont 
compris l’enjeu et renouvellent leurs contrats et ça, c’est unique par rapport aux assureurs ​» rapporte le patron de Baloon qui ajoute aussitôt que ces mêmes clients sont prêts à le suivre sur la branche santé.

Baloon : cap sur le Bénin

Opérationnel dans quatre pays que sont la Côte d’Ivoire, le Niger, le Cameroun et le Sénégal, Baloon contribue aussi à réduire le chômage dans ses zones de présence. C’est le cas à Dakar où le courtier en assurance digitale a pu recruter une vingtaine de personnes, pour son volet automobile qui marche très bien. En ce qui concerne le chiffre d’affaire, le président considère toutefois qu’il est difficile de l’évaluer actuellement étant donné que l’année n’est pas encore bouclée. “​On est vraiment dans notre plan et aujourd’hui, on est parfaitement en ligne par rapport à notre objectif ​», se réjouit-il, précisant avoir déjà l’agrément au Bénin et au Gabon pour y étendre ses activités dans le secteur de l’automobile. Sûrement, la santé va suivre aussi dans ces pays. Plus que jamais, Baloon Santé veut conquérir de nouveaux territoires, après le Sénégal.

Source https://www.financialafrik.com/2019/11/14/baloon-sante-le-senegal-en-pole-position/